1

Temat: Prosz─Ö o sprawdzenie opowiadania ; )

Quand jÔÇÖai ├ęt├ę petit, jÔÇÖallais en vacances chaque ann├ęe. Je ne vais pas oublier mes vacances en 2003, ou je dois dire le soir devant mon depart. Mon p├Ęre et mon fr├Ęre fourraient nos valises dans la voiture pendant que je me balan├žaient au portillon. Personne nÔÇÖa remarqu├ę pas que je me suis bless├ę mon cou. Je me suis mis ├á pleurer et jÔÇÖai couru ├á la maison. Je ├Ętais couch├ę sue le lit quand ma m├Ęre est arriv├ęe. Elle me a questionn├ę ┬ź Que s'est-il pass├ę ?┬╗. Au d├ębut je lui nÔÇÖai voulu pas dire que il est pass├ę ou ensuite je lui ai pr├ęsent├ę mon cou bless├ę. Elle a dit ┬ź Tu as pu ├¬tre suspendu ! Combien de fois je te ai dit que tu ne deux pas balancer au portillon !? ┬╗. Elle ├ętait f├óch├ę contre moi ou elle est all├ęe me apporter un pansement. Sauf une cicatrice au mon cou il me ne fait pas rien de sp├ęcial. Ou ce nÔÇÖa ├ęt├ę pas une fin pour cet jour. Quand toutes les valises ├ętait fourrer et tout la famille ├ętaient pr├¬te ├á d├ęplacement, la voiture de ma tante est arrive. Vous nÔÇÖallez pas deviner que il a fait! Ma cousine a mang├ę un moyen de nettoyage des tubes. Ma m├Ęre est une m├ędecin donc elle lui a d├╗ aider. Elle est all├ęe ├á l'h├┤pital et nous avons d├╗ attendre notre depart. Il a pass├ę plusieurs des heures o├╣ ma m├Ęre est revenue. Et cette fois, heureusement, tout a fini bien. Finalement nous sommes all├ęs ├á la Croatie et malgr├ę mal ├ęv├ęnements qui ont eu lieu devant le depart, notre vacances ont ├ęt├ę tr├Ęs, tr├Ęs r├ęussi.

Mam nadzieje, ┼╝e zrozumia┼ée ; > Jest o tym, ┼╝e jak kiedy┼Ť by┼éam ma┼éa, przed wyjazdem na wakacje, przeci─Ö┼éam sobie szyj─Ö o furtk─Ö, a potem moja kuzynka najad┼éa si─Ö ┼Ťrodka do czyszczenia rur.
Prosz─Ö jak najszybciej, z g├│ry wielkie dzi─Öki!

2

Odp: Prosz─Ö o sprawdzenie opowiadania ; )

Quand jÔÇÖ├ętais petit, jÔÇÖallais en vacances chaque ann├ęe. Je ne vais pas oublier mes vacances de 2003, ou dois-je dire le soir devant mon d├ępart. Mon p├Ęre et mon fr├Ęre fourraient nos valises dans la voiture pendant que je me balan├žais au portillon. Personne nÔÇÖa remarqu├ę que je mÔÇÖ├ętais bless├ę mon cou. Je me suis mis ├á pleurer et jÔÇÖai couru ├á la maison. JÔÇÖ├ętais couch├ę sur le lit quand ma m├Ęre est arriv├ęe. Elle mÔÇÖa questionn├ę ┬ź Que s'est-il pass├ę ?┬╗. Au d├ębut je nÔÇÖai pas voulu lui dire quÔÇÖil cÔÇÖ├ętait pass├ę et ensuite je lui ai montr├ę mon cou bless├ę. Elle a dit ┬ź (Tu as pu suspendu : nie rozumiem. Moze : tu vas ├¬tre puni) ! Combien de fois tÔÇÖais-je dit que tu ne peux pas te balancer au portillon !? ┬╗. Elle ├ętait f├óch├ęe contre moi puis elle (czy mÔÇÖa apport├ę czy est partie chercher) un pansement. ├Ç part une cicatrice sur mon cou il me ne fait rien de sp├ęcial. Ce nÔÇÖ├ętait pas tout pour la journ├ęe. Quand toutes les valises ├ętaient rang├ęes et toute la famille ├ętait pr├¬te pour le d├ępart, la voiture de ma tante est arriv├ęe. Vous nÔÇÖallez pas deviner qui cÔÇÖ├ętait pass├ę! Ma cousine a mang├ę un tube de produit dÔÇÖentretien (nie jestem pewnoÔÇŽ). Ma m├Ęre est  m├ędecin donc elle a pu lÔÇÖaider. Elle est all├ęe ├á l'h├┤pital et nous avons d├╗ attendre son retour. Plusieurs heures sont pass├ęes avant que ma m├Ęre ne revienne. Et cette fois, heureusement, tout sÔÇÖest bien termin├ę. Finalement nous sommes all├ęs en Croatie et malgr├ę ces ├ęv├ęnements qui ont eu lieu avant le d├ępart, nos vacances ont ├ęt├ę tr├Ęs, tr├Ęs r├ęussies.